Les atouts de l’apprentissage

Un suivi personnalisé de la formation

Chaque jeune est accompagné tout au long de sa formation.

Tests de positionnement
: à l’entrée en formation, l’apprenti(e) est évalué(e) en enseignement général et en compétences professionnelles afin de définir son niveau de départ et permettre de mettre en place un plan individualisé.
Le positionnement peut durer une demi-journée ou une journée et s’organise en différentes épreuves : QCM et travaux liés au métier choisi.
Le positionnement est très formateur pour le la futur(e) apprenti(e).

A partir des tests de positionnement, le CFAA peut répondre de diverses façons aux besoins du jeune:

Modulation de la durée du contrat : Pour un jeune souhaitant rentrer en apprentissage et ayant déjà un niveau scolaire ou un diplôme supérieur ou égal à la formation souhaitée ou après avoir passé des tests de positionnement, la durée de formation et de contrat d’apprentissage peut-être réduite à un an après accord de l’entreprise.
Dans le cas inverse, pour un jeune ayant des difficultés scolaires, la durée du contrat peut-être augmentée à 3 ans.

Mise en place d’ateliers : par groupe de besoin, de soutien, d’aide aux apprentissages, des ateliers constitués d’un petit nombre d’apprenti(e)s travaillent sur des matières diverses : écriture du journal de l’école, étude de la flore et du paysage rural local, ateliers d’électricité, machinisme ou de renforcement de l’enseignement dans certaines matières et reprise d’unités capitalisables
Ces ateliers se déroulent durant les 4 heures du vendredi matin.

Le soutien scolaire : organisé soit sur les plages horaires des ateliers soit le vendredi à midi sur la base du volontariat à tous les niveaux de formation.

Une coordination du CFAA avec l’entreprise

Le CFAA assure la coordination avec l’entreprise et :
– établit la progression pédagogique des enseignements en liaison avec l’entreprise et l’autorité académique
– met en place des  » entretiens croisés  » après deux mois de formation en CFAA : ils réunissent un formateur, le maître d’apprentissage, les parents et l’apprenti(e) afin de faire un bilan et de proposer si nécessaire des aménagements.
– nomme un formateur chargé de suivre l’apprent(e) en entreprise (au minimum une visite par an) et d’assurer la liaison avec le maître d’apprentissage
– établit des documents de liaison pour la coordination en entreprise (bulletins hebdomadaires, conseils de classe, fiches de tâches..)

La préparation d’un diplôme reconnu et un très bon taux de réussite

Moyenne des pourcentages de réussite aux examens depuis 1999.

En CAP

CAPA Agricoles 84 %
CAPA Travaux Paysagers 77 %
CAPA Horticulture
Option Production florale et légumière 100 %
CAPA Horticulture
Option Pépinière 80 %
Moyenne niveau CAP 85 %

En Brevet Professionnel, Bac Pro et Certificat de Spécialisation

BP Responsable d’Exploitation Agricoles 64 %
Bac Pro Bio Industries de Transformation 67 %
BP Travaux Paysagers (IV) 67 %
CS Agriculture Biologique 87 %
Moyenne niveau IV 72 %

En BTS

BTS Analyses Biologiques et Biotechnologiques 90 %
BTS Technologies Végétales 74 %
BTS Sciences Technologique des Aliments 65 %
BTS Technico Commercial « Vente de végétaux d’ornements » 60%
BTS Service en Espace Rural 100 %
Moyenne niveau BTS 78 %

Un salaire

L’apprenti(e) perçoit une rémunération déterminée en pourcentage du SMIC selon son âge et son année de formation de 25 à 61 % du SMIC. Le salaire n’est soumis ni aux cotisations sociales salariales ni patronales ; les montants indiqués sont donc ceux versés par l’employeur et reçus par l’apprenti(e). En particulier les cotisations accidents, maladie et retraite sont prises en charge par l’Etat.

Voir le tableau des rémunérations

Les années d’apprentissage sont comptabilisés pour la retraite. D’autre part, à la fin de son contrat, l’apprenti(e) peut bénéficier d’une allocation pour poursuivre une autre formation en formation continue.

Une insertion professionnelle

Les résultats de l’insertion professionnelle sont bons. Les jeunes ont acquis une première expérience, connaissent le monde du travail et l’organisation d’une entreprise. Les apprenti(e)s sont les premiers à être contactés pour remplacer les salariés partants.

Des aides financières

Pour l’apprenti(e)
Outre le salaire, l’apprenti(e) perçoit des primes de transport et de repas versées par le Conseil Régional d’Aquitaine.

Pour les employeurs
(Voir la page consacrée)